About Catherine Michaud

Présidente
Conseillère d'arrondissement Paris 2e
Cadre Bancaire

CP arrêté ministériel don de sang

Presque un an jour pour jour après le vote de l’amendement au projet de loi de santé, porté par le député UDI Arnaud Richard précisant que « nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle » la Ministre Touraine a publié un arrêté présentant un semblant de réintroduction des HSH (hommes ayant ou ayant eu des relations sexuelles avec des hommes) dans le circuit transfusionnel après un an d’abstinence sexuelle.

GayLib dénonce le gâchis et le non respect de l’esprit de cet amendement. Ce dernier proposait bien l’ouverture du don de sang aux HSH selon les mêmes critères que ceux appliqués aux donneurs hétérosexuels à savoir 4 mois d’exclusion temporaire en cas de changement de partenaire. L’Italie applique depuis 2001 les mêmes critères à tous les donneurs et ne déplore aucune contamination supplémentaire.

Nous considérons que seuls les comportements à risques du donneur doivent être observés quelque soit sa sexualité, et non l’appartenance à une population réputée à risques.
Nous le défendons avec d’autres associations depuis un an en réunions au Ministère de la Santé, et refusons ce critère d’abstinence sexuelle, en vain.
La Ministre a préféré remplacer une interdiction de don de sang par une discrimination.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Secrétaire Nationale UDI aux Droits LGBT

CP Journée internationale de la visibilité des personnes trans

En ce 31 mars 2016 a lieu la journée internationale de la visibilité des personnes trans. Créée en 2009 aux Etats-Unis pour palier le manque de visibilité des personnes trans, c’est surtout l’occasion de rappeler l’absence d’avancées sociales et institutionnelles en faveur des personnes trans.

Aujourd’hui en France, malgré une condamnation auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme et les recommandations de nombreuses organes nationaux et internationaux depuis 10 ans (ONU en 2007, Conseil de l’Europe en 2010, Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH), aucune avancée politique en faveur de la simplification de l’état civil n’a été entreprise.

GayLib tient à rappeler son engagement en faveur de la simplification du changement d’état civil des personnes trans et de la lutte contre les discriminations dont elles sont l’objet.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Secrétaire Nationale UDI aux droits LGBT

Et

Aurélie Nicolas
Vice Présidente de GayLib en charge des droits des personnes Trans

CP : Valérie Pécresse a réuni les associations LGBT et de prévention des IST / VIH‏

Mardi 22 Mars, Valérie Pécresse a reçu les principales associations LGBT et de prévention des IST / VIH.

Elle a présenté la baisse significative de 8% du budget de la Région ainsi que la restriction du champs des compétences de cette dernière suite au vote de la loi NOTRe à l’été 2015.

Les associations LGBT et de prévention des IST / VIH ont pu échanger avec elle sur leurs revendications en lien avec les prérogatives de la Région : lutte contre les LGBTphobies, au quotidien, dans l’espace public, dans l’enseignement, au travail, l’accès aux soins, la formation des personnels (Police, Ratp…), la sensibilisation aux comportements à risques…

GayLib a rappelé la nécessité d’améliorer le quotidien des franciliens LGBT, notamment dans les lieux publics, les transports en commun mais aussi au travail comme à l’école.

GayLib a proposé des solutions à Valérie Pécresse en matière de sécurité et de soutien aux victimes harcèlement et d’agressions en raison de leur identité de genre ou de leur orientation sexuelle.

L’importance d’un accueil identique pour toutes les familles, sans discrimination, par le personnel non enseignant et par les agents du service publique a également été mise en avant.

Dans le cadre du milieu professionnel GayLib encourage la Région à engager des démarches de promotion de la diversité et de lutte contre les discriminations.

Enfin, GayLib s’est exprimé être en faveur de la création d’une structure régionale de lutte contre les discriminations afin d’organiser une concertation régulière avec les acteurs associatifs et de santé, afin de suivre l’action régionale et de mieux cerner les besoins.

Valérie Pécresse a tenu à rassurer les associations LGBT et de prévention des IST / VIH du soutien de la Région à leurs missions. Elle a indiqué préparer une charte des valeurs de la République incluant la lutte contre les LGBTphobies dans le sport.
Elle s’est engagée à continuer de soutenir les associations combattant les discriminations à l’échelle de la Région tout en rationalisant le budget alloué aux subventions associatives.
Elle souhaite être jugée sur ses actes.

En amont de cette réunion, GayLib a également été reçu par Jean Spiri et Vincent Roger, Président et Vice Président du CRIPS, structure de lutte contre le VIH issue de la Région, dont la mission première est la santé des franciliens, qui a renouvelé son soutien au militantisme LGBT.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Secrétaire Nationale UDI aux Droits LGBT

CP : GayLib reçue par Valérie Pécresse Présidente de la Région Île-de-France.

Mardi 8 Mars, Valérie Pécresse, nouvelle Présidente de la Région Île-de-France a reçu GayLib.

Nous avons souhaité pouvoir échanger avec elle sur sa politique de lutte contre les LGBTphobies, contre le VIH, et plus globalement contre les discriminations, ainsi que sur l’accompagnement par la Région d’événements LGBT d’envergure organisés par les associations.

Valérie Pécresse a tenu à rappeler qu’elle continuerait à soutenir les associations, qu’elle réunira prochainement, à combattre l’homophobie et les discriminations à l’échelle de la Région ; et qu’elle a récemment fait voter un élargissement de la politique régionale de soutien humanitaire envers les minorités persécutées en raison de leur orientation sexuelle.

Si nous ne pouvons que nous satisfaire de sa volonté de travailler ces sujets importants, nous avons redit à Madame Pécresse que nous ne la jugerons uniquement dans ses actes et ses résultats.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Secrétaire Nationale UDI aux Droits LGBT

Réaction aux propos de Nicolas Sarkozy sur l’abrogation de la loi Taubira

Une nouvelle fois l’UMP s’est vassalisée à la mouvance d’extrême droite « Manif pour Tous ».

 

Les 3 candidats à la présidence du parti, Bruno Le Maire, Hervé Mariton et Nicolas Sarkozy, s’exprimaient hier après midi sur la Famille.

 

En se prononçant pour l’abrogation de la loi Taubira et une réécriture intégrale du texte afin de proposer un mariage spécifique pour les couples homosexuels, le candidat Sarkozy, répétant les errements de la campagne de 2012, fait avec la Famille de la démagogie et du populisme primaire.

 

On ne peut pas prôner le rassemblement et diviser les Français en droits, par catégories.

 

GayLib rappelle son attachement à l’idée que la République est une et indivisible, au sein de laquelle il n’y a pas de place pour un mariage à la carte selon sa sexualité, ou sa couleur de peau, ou une autre singularité.

 

Au même moment, Jean Christophe Lagarde, président nouvellement élu de l’UDI, rappelait en Congrès les valeurs humanistes fondatrices de l’UDI et les mettait en action en refusant l’entrée à Frigide Barjot.

 

Catherine Michaud

Présidente de GayLib