17 Mai Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (IDAHO : « International Day Against HOmophobia »)

ParL'équipe de Gaylib

17 Mai Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (IDAHO : « International Day Against HOmophobia »)

Cette année, la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie revêt un caractère particulier alors que nous devrions tous nous réjouir de la promulgation prochaine de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe.

Malheureusement les derniers mois ont vu une recrudescence sans précédent des actes à caractères homophobes, des violences verbales et trop souvent physiques à l’endroit des LGBT.
A l’appel de certains leader politiques irresponsables et autres « faiseurs » d’opinions auto-proclamés, une parole homophobe d’une rare indignité a été libérée, générant une vague d’actes particulièrement ignominieux.

Gaylib n’a cessé ces derniers mois de rappeler à tous et à chacun leurs devoirs en matière de respect du débat parlementaire et de la démocratie, d’attirer l’attention sur les conséquences désastreuses et la portée de certaines prises de parole.

De nombreuses associations comme SOS Homophobie ont très vite alerté l’opinion sur la recrudescence d’actes à caractères homophobes et des violences aux circonstances aggravantes d’homophobie. D’autres comme Le Refuge qui fête ses 10 ans d’existence cette année, a vu une augmentation sans précédents de demandes d’accueil.

La communauté LGBT a payé au prix fort l’obtention de droits élémentaires: se marier et fonder des familles.

Une nouvelle ère s’ouvre à nous, une ère de liberté dans l’égalité de droits et de devoirs mais la vigilance se rappelle à notre bon souvenir. Vigilance dans l’application de la loi et poursuite de la promotion des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l’homophobie, la lesbophobie la biphobie et la transphobie.

De nouveaux chantiers s’annoncent aussi comme, entre autres, les problématiques du vieillissement des LGBT, les problématiques liées à la bioéthique en matière de PMA, de GPA et les politiques de prévention du VIH, du dépistage, corolaires à une réforme sur le don du sang.

Ces sensibilisations sont l’essence même de la journée du 17 Mai depuis sa première édition en 2005, soit 15 ans jour pour jour après la suppression de l’homosexualité de la liste des pathologies mentales de la classification internationale des maladies publiée par l’OMS.

Plus que jamais Gaylib est mobilisé pour combattre l’homophobie dans un esprit républicain et humaniste.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib

À propos de l’auteur

L'équipe de Gaylib administrator