Détention et torture d’homosexuels en Tchétchénie : une honte pour la communauté internationale

C’est avec horreur que nous avons appris la création de véritables camps de concentration pour homosexuels en Tchétchénie.

Une centaine de personnes présumées homosexuelles sont détenues, et torturées, dans une prison secrète. Trois autres sont déjà mortes. La Tchétchénie commet ainsi un très grave crime contre l’humanité, sans que la communauté internationale ne réagisse.

Ramzan Kadyrov, intouchable dirigeant autoritaire de cette république de la Fédération de la Russie et proche de Vladimir Poutine, va jusqu’à nier l’existence d’homosexuels en Tchétchénie. Son objectif est clair : purger la Tchétchénie de toute personne suspectée d’être LGBT.

GayLib appelle à la mobilisation et à participer au rassemblement inter-associatif et transpartisan, organisé par SOS Homophobie, Russie Liberté, Amnesty International et l’Inter-LGBT :

jeudi 13 avril 2017,
place de Colombie, Paris 16e
Plus d’informations sur Facebook

GayLib exhorte également les candidats à la Présidence de la République à prendre position en dénonçant clairement ces crimes odieux.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Secrétaire nationale de l’UDI aux droits LGBT
Conseillère du 2e arrondissement de Paris

Share Button
It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn