Posted in 2008 - 2012

Appel au rassemblement citoyen

Ce mercredi 7 novembre 2012 Christiane Taubira présentera en Conseil des Ministres le texte ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe.

Bien que ce projet de loi, en l’état, ne procure pas une complète protection à nos familles et qu’il appartiendra au législateur de l’améliorer par des amendements pour que tous puissent accéder à la filiation et à la PMA, ce texte est au dessus des clivages politiques.

C’est pourquoi GayLib a co-signé l’appel au rassemblement citoyen de l’Inter Lgbt et SOS Homophobie pour légalité des droits.

Venez nombreux, accompagnés, homos ou hétéros, de droite ou de gauche, l’égalité des droits est l’affaire de tous !

Les participant(e)s à ce rassemblement sont invité(e)s à venir avec une poussette et un vêtement d’enfant qui participera à former une chaîne symbolisant ces enfants qui ne peuvent être légalement reconnus, aujourd’hui, que par un de leurs parents.

Restons mobilisés ! A mercredi !

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Posted in 2008 - 2012

Congrès UMP : position officielle de GayLib

le 27/10/2012

Suite au débat télévisé, aux prises de positions des deux candidats, GayLib appelle officiellement à voter blanc lors du Congrès de l’UMP.

Pour rappel :

François Fillon : « en tant que Maire je célèbrerais ce genre d unions car je suis républicain même si cela me poserait un certains nombre de
vrais problèmes de conscience. Je dis tout de suite que ce n’est pas un texte sur lequel je considère qu’il ne faut pas revenir lorsqu’il y
aura une alternance. Parce que sur un sujet comme celui-là, on ne peut pas considérer qu’une fois le texte voté, les choses sont acquises. »

Jean François Copé : « La vérité, et les Français doivent le savoir, c’est qu’il y a en gestation un texte qui va profondément modifier la
question de la filiation. Donc, j’y suis totalement opposé et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour empêcher ce texte d’aboutir. A
titre personnel je ne célébrerai pas de mariage homosexuel, je déléguerai cette charge a tel ou tel de mes adjoints ».

M Copé d’habitude si prompt à faire respecter la loi, se dispensera en tant que Maire, officier d’état civil, d’appliquer la loi, serait-il au
dessus des lois? ; et M Fillon ne précise pas ce qu’il adviendrait juridiquement des couples mariés et des enfants adoptés.

Par ailleurs, GayLib appelle à voter pour la Motion France Moderne et Humaniste

Catherine MICHAUD
Présidente de GayLib

Posted in 2008 - 2012

GayLib reçoit Alain Juppé

Chers adhérents, chers sympathisants,

Alors que le Parlement va ouvrir le débat sur le mariage pour les couples de même sexe et l’adoption, et à la veille de l’examen du texte en Conseil des Ministres prévu le 30 octobre, GayLib est mobilisé.

Le mouvement associé à l’UMP depuis son origine a décidé d’aller à la rencontre des élus qui composent notre famille politique à l’instar des rendez-vous qui ont déjà eu lieu avec Jean-François Copé, Nathalie Koscisuko Morizet et Bruno Lemaire courant septembre et octobre et à venir avec François Fillon ou encore Franck Riester, Sébastien Huyghe.

Dans ce contexte, nous avons demandé à Alain Juppé, ancien Premier Ministre et fondateur de notre mouvement, de venir s’exprimer au cours d’une plénière de GayLib, ce qu’il a accepté. Nous parlerons en liberté et en franchise de nos sujets, il nous détaillera son point de vue et les perspectives pour la question du mariage et de l’adoption, et au-delà.

Mes chers amis, c’est un moment important pour nous et pour notre pays, notre famille politique doit pouvoir débattre, exprimer des points de vue parfois contradictoires mais dans le respect de tous et des valeurs républicaines. Alain Juppé, avec ses options, est le garant de cette vision. Aussi, serais-je particulièrement heureuse que vous veniez très nombreux et nombreuses lors de notre plénière

Alain Juppé

17 octobre 2012
19h15 à l’UMP
238 rue de Vaugirard 75015 Paris (M12)

Salle 202C (2e étage)

Amitiés,

Catherine MICHAUD

Présidente de GayLib

Posted in 2008 - 2012

CP propos Lebel

Paris, le 03/10/2012

Oui au débat, non à l’injure !

M Lebel Maire du 8e arrondissement de Paris a tenu dans sa « gazette » municipale des propos particulièrement abjects et homophobes sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe.

Il s’est livré à des amalgames idiots, honteux et indignes d’un élu de la République.

Nous condamnons ses propos avec la plus grande fermeté.

Le débat d’idées doit vivre, c’est le fondement des règles démocratiques, M Lebel peut bien être contre l’ouverture du mariage civil aux couples homosexuels, mais l’injure n’est pas tolérable.

Nous sommes toutes et tous garants de la qualité et sérénité des débats, l’exemple doit venir en premier lieu des représentants de la République.

Si M Lebel ne souhaite pas célébrer des mariages de couples homosexuels, qu’il soit rassuré, ses adjoints ou conseillers municipaux pourront s’en charger.

Enfin, si cette réforme lui est insupportable, je ne doute pas que M Delanoë acceptera sa démission.

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Posted in 2008 - 2012

Elections internes à UMP : état des lieux

Cher(e)s ami(e)s,

Les 18 et 25 novembre prochains, notre mouvement, l’UMP, fondée par Alain Juppé en 2002, élira sa nouvelle équipe dirigeante et mettra fin aux fonctions de Nicolas Sarkozy, qui était formellement resté Président du mouvement pendant la durée de son mandat.

A quelques heures de la date limite du dépôt des parrainages – chaque candidat devant se prévaloir au minimum de près de 8000 soutiens d’adhérents pour présenter sa candidature, GayLib vous propose un état des lieux des positions prises par les supposés candidats à la fonction de Président de l’UMP.

Cet état des lieux n’a pas vocation à constituer une prise de position de GayLib dans la compétition interne qui s’engage, ce d’autant que nous ne savons pas formellement qui seront les candidats confirmés à la fonction. Il sera temps, lorsque les candidats confirmés seront présents de nous exprimer de nouveau. Il s’agit d’un état des lieux de l’expression publique des candidats sur nos sujets, à vous de vous forger votre propre opinion.

– François FILLON : Contre le mariage et la filiation au nom de « la sécurisation de la famille » mais pour une amélioration du PACS

L’ancien Premier Ministre du Président Sarkozy a exprimé sa position lors de la campagne pour la réélection du Président de la République, le 3 février 2012. A l’occasion d’un entretien télévisé avec le journaliste David Pujadas, François Fillon a justifié son point de vue de la manière suivante : «Je considère qu’on peut encore faire des efforts pour répondre à la demande légitime des couples homosexuels qui veulent avoir toute leur place dans la société, poursuit-il, et je considère qu’on a encore des efforts à faire dans ce sens. Mais l’institution du mariage a un objectif, qui est celui de la sécurisation des enfants. C’est un objectif qui ne me paraît pas compatible avec les couples homosexuels, je l’ai toujours défendu. En revanche, je suis favorable à ce que l’on aille beaucoup plus loin que ce qui a été fait aujourd’hui dans ce qui est le pacs et qui pourrait être considérablement amélioré, avec notamment une cérémonie en mairie. C’était un sujet dont on avait déjà débattu au début du quinquennat. C’est un sujet qui sera certainement au cœur de la campagne présidentielle.»

Sauf surprise, la profession de foi du candidat à la Présidence de l’UMP devrait reprendre cette position.

– Jean-François COPÉ : Contre après avoir hésité et « ouvert au dialogue »

Le Secrétaire Général de l’UMP et ex-ministre du budget de Jean-Pierre Raffarin a connu plusieurs phases. D’abord hostile au mariage pour les couples de même sexe, il avait par la suite émis une réserve. En avril 2010, ce dernier demandait « le temps de la réflexion » et ajoutait au sujet du mariage « j’y étais hostile, aujourd’hui je ne sais plus ».

Toutefois, le 1er juillet 2012, M. Copé a semblé fermer la porte au mariage et à l’adoption en choisissant néanmoins ses mots, de sorte que sa position ne semble pas totalement arrêtée aujourd’hui. Car si M. Copé estimait à titre personnel que « ma position est de ne pas y être favorable (au mariage), parce que je pense qu’aujourd’hui le débat est un débat très complexe, qui engage aussi la réflexion sur la famille. Derrière la question du mariage homosexuel se pose la question de l’adoption. Et sur tout cela, j’ai exprimé un certain nombre de réserves et d’interrogations. », Jean-François Copé estimait par ailleurs « ne pas être fermé au débat et d’ailleurs un certain nombre de mes amis ont déclaré qu’ils y étaient favorables, ce sont des positions respectables ».

La question est désormais de savoir si cet esprit de dialogue sera repris dans la profession de foi du candidat et selon quelles modalités

– Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET: Contre le mariage mais pour une amélioration du PACS et sa célébration en mairie.

L’ancienne ministre de l’écologie et Porte-Parole du candidat Nicolas Sarkozy est l’une de celles qui a exprimé un point de vue très complet sur la question du mariage, et de la filiation en général que vous pouvez retrouver sur le lien suivant : http://nkm-blog.org/a-propos-du-mariage-homo/

Dans ce billet Nathalie Koscisuko-Morizet admet être défavorable au mariage et à la filiation pour des raisons qui tiennent aux représentations qu’elle se fait des besoins de l’enfant. Elle ne nie en revanche pas le besoin d’améliorer la situation faite aux couples de même sexes.

Elle admet par ailleurs le caractère « provisoire » de ses conclusions. Sa position, très récente, devrait être intégralement reprise.

– Bruno LEMAIRE : pour un débat militant national sur le sujet

L’ancien ministre de l’Agriculture et ancien Directeur de cabinet de Dominique de Villepin, actuel député de l’Eure est réputé avoir un point de vue plutôt « pro-droits ». La presse avait notamment fait savoir qu’il avait pris une position très défavorable à Christian Vanneste lors de l’examen de son investiture comme candidat UMP aux élections législatives. Toutefois, l’expression publique de M. Lemaire sur le sujet est prudente mais ouverte.

Dans un billet publié sur son blog et intitulé « la politique change », Bruno Lemaire évoque – entre autres sujet – la question du mariage gay en ces termes : « Je prends volontairement un sujet qui fait débat entre nous : le mariage homosexuel. Nous savons que nous aurons à prendre position sur ce sujet, puisque la majorité socialiste entend faire adopter un projet de loi sur le mariage homosexuel et l’adoption par des parents de même sexe dans les prochains mois. Que faisons-nous ? Nous définissons de Paris une position pour tous les élus et adhérents ? Ou bien nous organisons une consultation de tous les militants à l’échelle nationale ? Je trouve que ce sujet, qui engage une vision de notre société, du couple et de la famille, mérite non seulement un vrai débat, mais une consultation de tous les militants ».

M. Lemaire soutiendra cette position s’il est candidat.

– Xavier BERTRAND : contre le mariage et la filiation au nom des valeurs fondamentales de la société

L’ancien Ministre du Travail de Nicolas Sarkozy et ancien secrétaire général du mouvement majoritaire, semble ne pas souhaiter être candidat, il a toutefois réuni les parrainages selon ce qu’il a exprimé publiquement.

Xavier Bertrand est très défavorable à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et donc à la filiation. Il a exprimé à plusieurs reprises ce point de vue. Son expression publique la plus complète date du 4 juillet dernier. Interrogé par un journaliste de France Info, M. Bertrand expliquait : « Je pense pour ma part qu’il faut savoir préserver les institutions. Le mariage est une institution et il faut faire la différence entre l’institution qu’est le mariage – et pour moi c’est un homme et une femme –, et notamment l’union civile, le contrat d’union civile. Le pacs existe, est-ce qu’il y a des évolutions nécessaires? Oui, je le pense, mais il faut faire la différence entre le mariage et les autres formes d’unions.

Monsieur Bertrand justifie cette position par les « valeurs » et les « piliers » de la société, et d’expliquer que lorsque « l’on commence à affaiblir les repères, quand on commence à affaiblir les piliers, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait une perte de sens dans l’ensemble de notre société », avant d’ajouter qu’il accepte les autres conceptions à ce sujet mais ne les partage pas.

– Henri GUAINO : contre le mariage et l’adoption

Ancien conseiller spécial du Président de la République, M. Guaino est extrêmement défavorable à l’acquisition de droits nouveaux pour les couples de même sexe.

M. Guaino n’a pas publié d’argumentaire sur le sujet, il estimait cependant, en marge d’une interview accordée par le Chef de l’Etat au journal Têtu, que le devoir d’un chef d’Etat est de protéger la nation contre « la déchirure » parmi lesquelles le mariage pour les couples de même sexe semble figurer. S’il n’a pas publiquement évoqué la question de la filiation, il semble dès lors évident qu’il y est défavorable.

– Les autres prétendants :

Julien AMADOR, Philippe HERLIN et Jean-Michel SIMONIAN, tous trois officiellement déclarés n’ont pas fait connaître d’expression publique sur ces sujets.

Vous êtes adhérents ou sympathisants de GayLib, notre devoir est de peser et donc de voter lors des élections de notre mouvement, en Novembre prochain. GayLib sera attentif aux déclarations des membres de notre famille politique et vous en informera en tant que de besoin.

Amitiés associatives,

Vincent VIOLLAIN, Président Délégué de GayLib en charge des régions et

Catherine MICHAUD, Présidente de GayLib

Posted in 2008 - 2012

Réunion en Région, à Mulhouse

Fin octobre 2012, le gouvernement va déposer un projet de loi sur le mariage et l’adoption par les couples de même sexe.
Une majorité de Français y est aujourd’hui favorable (65%) alors que les principaux candidats à la présidence de l’UMP se sont nettement prononcés contre.

• La droite peut-elle continuer à ignorer l’évolution de la société ?

• Est-elle condamnée à la subir ou doit-elle infléchir sa position pour accompagner cette évolution ?

• En prônant des valeurs qui, visiblement, n’ont plus cours, ne se trompe-t-elle pas de voie ?

Gaylib Grand Est a le plaisir de vous convier à un apéro / débat

mercredi 19 septembre 2012 à 19h
à la permanence UMP 68 – 52 rue du Sauvage à Mulhouse

en présence d’élus et avec la participation de :
Catherine Michaud
Présidente de Gaylib

Michèle Striffler
Députée Européenne

Vincent Viollain
Président Délégué de Gaylib en charge des régions

Gaylib Grand Est • Clément GORSY
Délégué Gaylib Grand Est
Membre du C.A. Gaylib

Posted in 2008 - 2012

Débat de rentrée sur l’ouverture du mariage et à l’adoption pour tous

Fin octobre 2012, le gouvernement va déposer un projet de loi sur le mariage et l’adoption par les couples de même sexe.
Une majorité de Français y est aujourd’hui favorable (65%) alors que les principaux candidats à la présidence de l’UMP se sont nettement prononcés contre.

• La droite peut-elle continuer à ignorer l’évolution de la société ?

• Est-elle condamnée à la subir ou doit-elle infléchir sa position pour accompagner cette évolution ?

• En prônant des valeurs qui, visiblement, n’ont plus cours, ne se trompe-t-elle pas de voie ?

Gaylib Grand Est a le plaisir de vous convier à un apéro / débat

mercredi 19 septembre 2012 à 19h
à la permanence UMP 68 – 52 rue du Sauvage à Mulhouse

en présence d’élus et avec la participation de :
Catherine Michaud
Présidente de Gaylib

Michèle Striffler
Députée Européenne

Vincent Viollain
Président Délégué de Gaylib en charge des régions

Gaylib Grand Est • 06 89 3 1 92 2 4 gaylib.grand.est@gmail.com
Clément GORSY
Délégué Gaylib Grand Est
Membre du C.A. Gaylib

Posted in 2008 - 2012

Prière du 15 août vs sondage Ifop

Retrouvez mon Blog Têtu : Fiertés de droite ; sur lequel je réagis via mon 1er billet à la « fameuse prière du 15 août ».

http://blogs.tetu.com/fiertesdedroite

Voici également quelques chiffres encourageants du sondage Ifop d’hier :

65% des français favorables au mariage pour tous, dont :
– 45% de catholiques pratiquants
– 46% de sympathisants de l’UMP
– 81% des sympathisants de gauche
– 79% des moins de 35 ans
– 44% chez les 65 ans et +

53% des français favorables à l’adoption par les couples de même sexe, dont :
– 49% des catholiques non pratiquants
– 68% des sympathisants de gauche
– 66% des moins de 35 ans
– 37% des plus de 65 ans

L’intégralité de l’étude Ifop

Catherine Michaud
Présidente de GayLib


Posted in 2008 - 2012

Paris, le 8/07/2012 Une Présidente pour GayLib

Paris, le 8/07/2012

Une Présidente pour GayLib

Le Conseil d’Administration de Gaylib a élu Catherine Michaud Présidente de GayLib.

Catherine Michaud, âgée de 28 ans, est diplômée du Groupe ESC Troyes, et cadre bancaire de profession.

Depuis 4 ans elle milite pour l’égalité des droits au sein de GayLib ; dont elle était Secrétaire Générale depuis 2 ans et demi.

En 2012, elle s’est résolue, aux côtés d’Emmanuel Blanc, à ne pas faire la campagne du candidat Sarkozy qui refusait toute avancée significative vers plus d’égalité des droits pour les gays et les lesbiennes de France.

Après un double échec électoral, l’UMP doit et va se reconstruire, et GayLib y prendra toute sa part.

Elle rencontrera chacun des candidats à la Présidence de l’UMP, et leur rappellera la conception libérale et ouverte sur les sujets de société, qui avait prévalu jusqu’alors au sein de l’UMP.

L’UMP doit se recentrer sur les valeurs humanistes qui ont bâti ce mouvement et en ont fait son succès.

Remaniement du bureau :

Président délégué : Vincent Viollain

Secrétaire Général : Eric Mompontet

Vice Président à la communication : Emmanuel Blanc

Posted in 2008 - 2012

Lettre ouverte à JF Copé

Communique de presse :

Lettre ouverte à Jean François Copé

Paris, le 02/07/2012

Monsieur le Secrétaire Général,

C’est avec stupéfaction que GayLib a pris connaissance de votre position résolument opposée à l’égalité des droits pour les couples homosexuels vis-à-vis du mariage au lendemain de la marche des fiertés.

Jusqu’à présent l’UMP s’était abritée derrière la campagne de Nicolas Sarkozy et avait pris soin de ne pas s’engager sur un sujet qui, s’il fait de plus en plus consensus dans la société française, divise encore notre parti. Vous même nous donniez l’assurance qu’à titre personnel vous étiez favorable à une évolution de la législation en ce sens, mais que vous ne pouviez pas vous substituer aux choix du candidat Sarkozy, position que nous comprenions et respections.

Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent désormais, au sein de l’UMP, pour critiquer l’erreur historique qu’a commise Nicolas Sarkozy en refusant la reconnaissance sociale aux familles homoparentales.

Les deux défaites électorales que nous venons de subir méritent pour le moins une remise en question de certaines options, dont le refus affiché de l’égalité des droits pour les homosexuels. En vous positionnant aussi fermement dans le refus de l’accès au mariage à tous les couples, vous fermez le débat et risquez de mettre notre famille politique dans la même impasse que lors du débat délétère sur le PACS en 1998.

François Fillon a, lors de la campagne présidentielle, eu des mots extrêmement durs et sectaires à l’encontre des homosexuels. Si maintenant, même vous, Monsieur le Secrétaire Général, vous mettez dans une telle posture, je vous pose la question très solennellement: Les homosexuels sont-ils encore les bienvenus à l’UMP?

Ce soir, GayLib adresse un message de soutien aux parents homosexuels qui élèvent leurs enfants sans la protection de la loi, et à tous les couples à qui l’on refuse la reconnaissance sociale et l’égalité des droits dues à chaque famille.

Je vous prie de croire, Monsieur le Secrétaire Général, à l’expression de mon amitié la plus sincère.

Emmanuel Blanc

Président de GayLib