Révision des lois de bioéthique : Monsieur le Président de la République, auriez-vous égaré votre courage ?

ParCatherine Michaud

Révision des lois de bioéthique : Monsieur le Président de la République, auriez-vous égaré votre courage ?

Monsieur le Président, nos associations sont absolument révoltées par le projet d’une nouvelle commission regroupant sénateurs et députés évoquée par le Journal Du Dimanche, commission qui devrait se prononcer et arbitrer les éléments du projet de loi ouvrant notamment la PMA à toutes les femmes, l’accès aux origines, la réforme de la filiation homoparentale, la congélation ovocytaire, l’inscription à l’état-civil français de tous les enfants nés par GPA.

Nous, associations LGBT+, chercheurs et chercheuses avons participé et avons été auditionnées lors des débats menés par le CCNE, par le Conseil d’Etat, par la Mission d’information sur la révision de la loi relative à la bioéthique. Nous avons subi humiliations et jugements lors de certain-e-s auditions et débats.

Alors que le consensus que vous recherchiez est aujourd’hui atteint : Défenseur des droits, HCEfh, Conseil d’Etat, CCNE se sont prononcés favorablement ou ne sont pas opposés à l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes, que les français sont largement pour l’ouverture de la PMA [1], qu’un projet de loi serait de toute façon discuté dans des commissions spéciales qui rassemblent toutes les sensibilités avant d’arriver dans l’hémicycle, voici qu’un nouveau comité jamais réuni jusqu’alors pour les autres projets de loi, devrait voir le jour spécifiquement sur ces sujets !

Monsieur le Président la coupe est pleine !

Vous ne ferez jamais l’unanimité, vous ne convaincrez pas les homophobes, vous n’influencerez pas les opposants qui forment leur opposition par la croyance. Pendant que vous tergiversez, serez-vous comptable des femmes qui se retrouvent aux urgences avec des fausses couches et des hyperstimulations, des couples qui s’endettent pour aller dans les hôpitaux étrangers, des enfants qui restent sans protection dans l’attente d’un jugement d’adoption, des actes homophobes qui naissent de la parole libérée et médiatisée à l’occasion de ces débats ? Serez-vous comptable de tout cela ?

Monsieur le Président c’en est assez ! Nous refusons de participer à de nouvelles auditions ayant pour seul but de reporter encore une fois cette loi et de tendre le micro aux homophobes.

Nous attendons votre projet de loi en décembre, conformément au calendrier annoncé et suivant la procédure de révision de la loi bioéthique.

[1] 64% favorables (source IFOP)

75% favorables (source IPSOS)

Signataires :

  • Inter-LGBT
  • Les effronté-es
  • FièrEs
  • GayLib
  • MAG Jeunes LGBT
  • Mam’ensolo
  • Planning Familial
  • Martine Gross, ingénieure de recherche en sciences sociales au CNRS
  • Caroline Mecary, avocate au barreau de Paris

À propos de l’auteur

Catherine Michaud administrator

Présidente Conseillère d'arrondissement Paris 2e Cadre Bancaire