Courrier

ParL'équipe de Gaylib

Courrier

-Ne soyez pas seulement complice, soyez acteur-

Mesdames, Messieurs, députés, sénateurs, sénatrices,
Mesdames, Messieurs, élus, membres de cabinets ministériels,

Le 28 Janvier dernier, Gaylib rencontrait le cabinet de Monsieur le Garde des Sceaux au travers de son chargé de mission à la transidentité. L’optique de cette réunion de travail était simple, présenter les nouveaux projets du mouvement pour les LGBT pour cette année 2011, le mariage, et la condition des personnes transidentitaires avaient été alors évidemment abordé (exclusion du monde du travail et question des papiers d’identité en particulier). Nous avions prévenu le cabinet, qu’au travers du refus de papiers d’identité reflétant le genre des trans, la France créait des situations où le mariage homosexuel devenait alors possible.

Le 1er Février, rencontrant Rachida Dati au nom de ses fonctions communautaires, nous rappelions à notre députée qu’en votant la résolution 17.28 du Conseil de l’Europe, les élus UMP ne pouvaient plus se désolidariser de leurs représentants européens du PPE. En effet au travers de cette recommandation, nous demandions à Madame Dati, comment nous pouvions être un élu Français à l’Europe, et recommander l’ouverture au mariage pour tous les citoyens (donc aux homosexuels aussi), d’accepter les situations homoparentales, demander à placer la transphobie comme un délit et non comme une opinion, pour tous les pays aspirant à entrer dans l’Europe tout en y étant hostile pour le cas Français.

Le 16 Mai dernier, nous informions tous les députés et tous les sénateurs, Modem, Nouveau centre, du Partit Radical, UMP et les sans-étiquettes, que la France avait, dans l’évolution des mœurs et de la progression de l’histoire, tout mis en place pour que l’Égalité des droits soit enfin une réalité dans notre pays. Dans cette lettre d’information parlementaire nous parlions des situations où des personnes transidentitaires pouvaient accéder au mariage via une insuffisance du droit pour leur accorder les papiers d’identité conforme à leurs genres, et donc, nécessaires à une vie conforme au minima de l’intégration républicaine.

Ce jour, Stéphanie Nicot et sa compagne Élise se sont mariées à Nancy, et pour la première fois des couples Homosexuels, se mariant dans le cadre du droit, ont accepté que la presse soit présente à leur mariage. Cela change un élément important, qui est que vous ne puissiez plus fermer les yeux sur cette réalité, puisque ni Stéphanie Nicot ni sa désormais femme ne sont les premières dans cette situation. Le droit au mariage pour tous va dans l’évolution d’une Histoire progressiste, vous devez en prendre acte.
De la fin de la ségrégation au droit de vote des femmes, la France doit s’inscrire dans ce processus d’une plus grande Égalité et en finir avec le statut de sous-citoyens qu’ont les homosexuels aujourd’hui, à qui vous refusez le droit simple de se marier.

Madame, Monsieur, je vous invite donc à vous placer du côté de l’Histoire et du Progrès. Je vous demande de tout faire pour communiquer sur une France où la Liberté, l’Égalité, et la Fraternité ne sont pas que des gravures dans la pierre, mais aussi des conceptions vivantes, au travers de vous aussi, je l’espère.

Courtoisement

Julien Diez
Chargé de mission à la Transidentité pour Gaylib
Délégué Régional pour l’Aquitaine

À propos de l’auteur

L'équipe de Gaylib administrator