Archive mensuelle mai 2019

Pargaylib_master

GayLib appelle à voter ce dimanche pour la liste Renaissance

Ce dimanche 26 mai nous votons pour élire nos parlementaires européens. Il n’y aura qu’un seul tour. Nous vous appelons à vous mobiliser et à mobiliser autour de vous.

Le Mouvement Radical participe à la liste pro-européenne de rassemblement Renaissance.

Nous vous rappelons que :
-la tête de liste Nathalie Loiseau était favorable au mariage pour tous, est pro PMA et a déjà pris position pour la GPA éthique ;
-notre Présidente, Catherine Michaud, est candidate sur la liste Renaissance.
-les députés européens issus de la liste Renaissance siégeront au sein d’un groupe alliant les progressistes, libéraux et humanistes européens, qui saura garantir les droits et libertés des personnes LGBTI et de leurs familles au sein de l’UE.
-tous les candidats de la liste Renaissance ont signé la pétition d’Ilga Europe.

Dimanche votons pour une Europe forte et progressiste, votons Renaissance !

Nous vous convions au dernier grand meeting de campagne vendredi soir à la Mutualité.

Retrouvons-nous le vendredi 24 mai
pour le dernier grand meeting de Renaissance :

 À partir de 17h30 (ouverture des portes)
Début du meeting à 18h30
Maison de la Mutualité,
24 Rue Saint-Victor, 75005 Paris

Métro : Maubert-Mutualité ou Cardinal Lemoine (Ligne 10)

Pargaylib_master

Interview de Catherine Michaud sur le site Cadre Averti

Moqueries, injures, discriminations, mise à l’écart, harcèlement moral et physique, agression physique… l’homophobie au travail prend différentes formes. A l’occasion de Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie il convient de rappeler l’ensemble des critères visés par la loi contre les discriminations et les obligations des entreprises.

Aujourd’hui, les comportements féminins et masculins sont encore stéréotypés dans le monde du travail. Pour Catherine Michaud, présidente de l’association Gaylib : « les femmes qui aiment les femmes sont ainsi souvent victimes de double discrimination le sexisme et la lesbophobie. Pourtant, déclarer son conjoint au CE, à la mutuelle, raconter son week-end à la machine à café, ne doivent plus être un obstacle. Chaque être humain a le droit de vivre et de travailler dans un environnement inclusif. Nous avons toutes et tous un rôle à jouer pour faire évoluer les mentalités, notamment en mobilisant nos pairs et notre entourage à lutter contre toute forme de discrimination ».

Trop souvent, quand la sexualité d’une personne est connue de son environnement de travail, elle donne lieu à des réactions hostiles. Rumeurs malveillantes, moqueries, évitement, mise à l’écart de la part de collègues ou de la hiérarchie sont autant d’actes qui portent atteinte à la dignité même des personnes concernées. Dans les cas les plus graves, les comportements homophobes ont des effets discriminatoires, par exemple sur le plan de l’embauche ou de l’avancement dans la carrière, et mettent en péril l’exercice du droit au travail.

Lire la suite sur le site Cadre Averti