CHRISTIAN VANNESTE DESAVOUÉ PAR NICOLAS SARKOZY

ParL'équipe de Gaylib

CHRISTIAN VANNESTE DESAVOUÉ PAR NICOLAS SARKOZY

Dans l’interview qu’il a accordée au Figaro le 31 janvier, Nicolas SARKOZY a déclaré au sujet de Christian VANNESTE : « Il ne sera pas réinvesti aux législatives. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes. Depuis des années, j’accomplis un travail en profondeur sur l’ordre, le travail, la responsabilité, le respect. J’ai trop souffert d’une droite qui ne défendait pas ses idées pour prendre le risque de saboter cet effort en acceptant des propos caricaturaux ».

On ne peut imaginer une pire sanction et un désaveu plus fort pour un député sortant.

GayLib tient à remercier Nicolas SARKOZY pour sa détermination et son écoute dans cette affaire. Enfin, nous saluons l’attachement profond qu’il porte au respect dû à chacun.

La sanction prononcée par Nicolas SARKOZY est ferme et juste. Elle tranche avec le double langage tenu par le parti socialiste qui condamne Georges FRECHE sans néanmoins le sanctionner du point de vue électoral alors qu’il n’avait pas hésité à parler de « sous-hommes » s’agissant des harkis.

À propos de l’auteur

L'équipe de Gaylib administrator