Don du sang, réaction aux annonces du ministère de la Santé

ParGaylib

Don du sang, réaction aux annonces du ministère de la Santé

Le ministère de la Santé vient d’annoncer ce jour l’évolution des critères du don du sang pour les Hommes ayant des relations Sexuelles avec des Hommes (HSH), passant de 12 mois à 4 mois d’abstinence sexuelle.
 
C’est un premier pas, mais qui reste une évolution insuffisante vers une égalité stricte, soit 4 mois de même partenaire sexuel, comme réclamée de longue date par Gaylib. 
 
Pour rappel, nous étions à l’origine de l’amendement porté par le député Radical Arnaud Richard et adopté lors de la loi de Santé promulguée en 2016, stipulant que « nul ne peut être exclu du don du sang, en raison de son orientation sexuelle ». L’évolution énoncée par le ministère de la Santé n’est toujours pas conforme avec l’esprit de cet amendement.
 
Cependant nous sommes satisfaits que le ministère précise que cette évolution n’est qu’une étape et que « l’idée est de revoir l’ensemble des critères pour tout le monde et de faire en sorte que ce soit, à l’horizon 2022, les comportements individuels qui soient pris en compte et non pas les populations ».
Il est important que cette réévaluation soit mentionnée dans le futur arrêté. Nous pouvons tout de même estimer que 2022 est lointain pour organiser cette réévaluation. Nous resterons vigilants à son effective mise en œuvre.

Catherine MICHAUD
Présidente de Gaylib
Secrétaire nationale du Mouvement Radical / Social-Libéral
à la laïcité, l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations

Simon WATTEAU
Secrétaire Général & Délégué Santé de GayLib

À propos de l’auteur

Gaylib administrator