Gaylib représentait la France à la première convention LGBTI européenne des partis de centre-droit à Berlin‏

ParL'équipe de Gaylib

Gaylib représentait la France à la première convention LGBTI européenne des partis de centre-droit à Berlin‏

Chèr(e)s toutes et tous,

A l’invitation de la CDU-LSU, Bertrand Cazenave et moi-même nous sommes rendus à Berlin pour participer à la première convention LGBTI européenne regroupant plusieurs composantes des partis de centre droit.
Etaient représentés outre les 4 lenders allemands, la Suède, la Finlande , la France et Israël.

Les discussions ont porté sur les thèmes suivants:

-Homophobie avec une attention particulière à la situation russe
-Adoption
-Intersexualité
-Place des femmes dans les composantes politique LGBT
-Stratégie politique

Les tables rondes sous la forme d’un débat tournant nous ont permis de comparer nos situations respectives, les modes d’actions et de revendications, les différences structurelles de nos lois ainsi que de l’état d’esprit de nos opinions publiques sur nos sujets. Gaylib a animé la table ronde sur l’adoption, un sujet qui fut au cœur de notre récente loi sur le mariage avec cette spécificité inhérente au mariage républicain d’ouvrir la filiation. Nous avons pu constater la disparité des situations en Europe. Par ailleurs, les prises de positions de certains pays et en particulier de la Russie, qui refusent désormais d’accorder des agréments d’adoption à des ressortissants de pays qui ont ouvert l’adoption aux couples de même sexe a alarmé l’ensemble des participants.

Dans un deuxième temps, un débat en questions croisées en présence d’un élu du Bundestag nous a offert d’aborder les dimensions politiques tant nationales qu’européennes propres à nos sujets. Notons que nous avons été directement questionnés sur la montée du populisme en France, sujet qui interroge nos amis et voisins tout comme l’attitude excessive des mouvements d’opposition au mariage ont marqué les esprits au cours de l’année 2013.

Néanmoins nous avons pu constater combien de retard nous avons rattrapé par l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe.
Toutefois, nous avons noté combien nos situations respectives étaient disparates et demandaient encore de travail pour assurer une liberté dans l’égalité des droits ainsi que la fragilité de ses acquis.

En fin de convention nous avons adopté un texte (cliquez ici), déclaration signée par l’ensemble des participants tout en souhaitant nous retrouver dans les mêmes conditions l’année prochaine avec de toutes parts des avancées significatives.

A bientôt,

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

À propos de l’auteur

L'équipe de Gaylib administrator