GayLib s’inquiète de la création du fichier EDVIGE

ParL'équipe de Gaylib

GayLib s’inquiète de la création du fichier EDVIGE

GayLib s’inquiète de la création du fichier EDVIGE qui, pour des considérations « d’ordre public » ou pour « l’information du gouvernement », concepts mal définis, permettrait d’enregistrer des données personnelles en fonction de l’orientation sexuelle ou le supposé état de santé d’une personne.

Si GayLib reconnaît que les fichiers de police et de gendarmerie revêtent une importance capitale dans la prévention et la lutte contre la criminalité, et contribuent ainsi à une société plus sûre, il regrette la mise en œuvre d’un tel fichier sans qu’il soit explicité en quoi des données sur l’orientation sexuelle ou l’état de santé d’un individu puissent être utiles à « l’information du gouvernement ou à la prévention des troubles à l’ordre public ».

Alors même que le ministère de l’Intérieur avait accepté que ces mentions ne figurent pas dans le fichier à vocation opérationnelle ARDOISE, il admet aujourd’hui que ces informations seraient, en revanche, utiles dans un fichier de renseignement.

GayLib souhaite connaître les finalités exactes de ce type d’enregistrement ainsi que ses objectifs opérationnels en matière de préservation des intérêts de l’Etat et de protection des citoyens.

Dans l’attente de ces explications, GayLib demande la suspension de ce fichier.

À propos de l’auteur

L'équipe de Gaylib administrator