Don du sang : Marisol Touraine remplace une interdiction par une discrimination

Le candidat François Hollande déclarait : Il n’y a pas de « population à risques », mais des « pratiques à risques »

En 2015, devenu Président de la République, il renie son engagement d’ouvrir le don de sang aux Hommes ayant des relations Sexuelles avec des Hommes (HSH) aux mêmes conditions que pour les hétérosexuels.

Désormais les HSH pourront donner leur sang après 12 mois d’abstinence sexuelle.

GayLib rappelle qu’en avril dernier suite à son audition par Arnaud Richard (UDI) ce dernier avait porté l’amendement suivant : « nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle » au projet de loi Santé actuellement en débat ; amendement supprimé en commission  au Sénat et rétabli en séance par Olivier Cadic (UDI).

En instaurant des conditions particulières et dédiées au don de sang des seuls HSH, l’arrêté de Madame Touraine ne respecte donc en rien l’esprit de cet amendement.

La position adoptée par la Ministre est d’autant plus surprenante eut égard aux pénuries de sang constatées régulièrement par l’Etablissement Français du Sang.

Ce gouvernement socialiste met doncfin à une interdiction pour la remplacer par une discrimination.

GayLib condamne le manque de courage et l’hypocrisie de l’exécutif socialiste et n’exclut pas d’engager toute procédure utile afin de faire respecter les principes fondamentaux protégés par notre Constitution.

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Secrétaire Nationale UDI aux Droits LGBT

Share Button
It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire