Archive annuelle 2018

ParYM

Communiqué – PMA nouveau report du Gouvernement

GayLib exprime sa colère suite à l’annonce du Gouvernement de reporter la PMA à l’été 2019 après les européennes.

GayLib dénonce un manque de courage politique et un profond manque de volonté dans la réalisation de cette promesse de campagne. L’imbroglio autour du calendrier des réformes et de commission ad-hoc sont autant de marques d’un manque de courage et de conviction de la part du Gouvernement.

Alors que la France connaît une recrudescence des actes et agressions LGBTphobes GayLib rappelle au Gouvernement que la meilleure méthode pour lutter contre les LGBTphobies est de travailler à l’égalité des droits et des libertés pour les personnes LGBT.

Nous appelons le Gouvernement à revenir sur cette décision. Il n’y a jamais de bon moment pour légiférer.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Conseillère du 2e arrondissement de Paris

ParCatherine Michaud

Révision des lois de bioéthique : Monsieur le Président de la République, auriez-vous égaré votre courage ?

Monsieur le Président, nos associations sont absolument révoltées par le projet d’une nouvelle commission regroupant sénateurs et députés évoquée par le Journal Du Dimanche, commission qui devrait se prononcer et arbitrer les éléments du projet de loi ouvrant notamment la PMA à toutes les femmes, l’accès aux origines, la réforme de la filiation homoparentale, la congélation ovocytaire, l’inscription à l’état-civil français de tous les enfants nés par GPA.

Nous, associations LGBT+, chercheurs et chercheuses avons participé et avons été auditionnées lors des débats menés par le CCNE, par le Conseil d’Etat, par la Mission d’information sur la révision de la loi relative à la bioéthique. Nous avons subi humiliations et jugements lors de certain-e-s auditions et débats.

Alors que le consensus que vous recherchiez est aujourd’hui atteint : Défenseur des droits, HCEfh, Conseil d’Etat, CCNE se sont prononcés favorablement ou ne sont pas opposés à l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes, que les français sont largement pour l’ouverture de la PMA [1], qu’un projet de loi serait de toute façon discuté dans des commissions spéciales qui rassemblent toutes les sensibilités avant d’arriver dans l’hémicycle, voici qu’un nouveau comité jamais réuni jusqu’alors pour les autres projets de loi, devrait voir le jour spécifiquement sur ces sujets !

Monsieur le Président la coupe est pleine !

Vous ne ferez jamais l’unanimité, vous ne convaincrez pas les homophobes, vous n’influencerez pas les opposants qui forment leur opposition par la croyance. Pendant que vous tergiversez, serez-vous comptable des femmes qui se retrouvent aux urgences avec des fausses couches et des hyperstimulations, des couples qui s’endettent pour aller dans les hôpitaux étrangers, des enfants qui restent sans protection dans l’attente d’un jugement d’adoption, des actes homophobes qui naissent de la parole libérée et médiatisée à l’occasion de ces débats ? Serez-vous comptable de tout cela ?

Monsieur le Président c’en est assez ! Nous refusons de participer à de nouvelles auditions ayant pour seul but de reporter encore une fois cette loi et de tendre le micro aux homophobes.

Nous attendons votre projet de loi en décembre, conformément au calendrier annoncé et suivant la procédure de révision de la loi bioéthique.

[1] 64% favorables (source IFOP)

75% favorables (source IPSOS)

Signataires :

  • Inter-LGBT
  • Les effronté-es
  • FièrEs
  • GayLib
  • MAG Jeunes LGBT
  • Mam’ensolo
  • Planning Familial
  • Martine Gross, ingénieure de recherche en sciences sociales au CNRS
  • Caroline Mecary, avocate au barreau de Paris
ParCatherine Michaud

Agressions LGBTphobes à Paris : assez !

L’ouverture du mariage pour tous avait déjà libéré la parole haineuse, à l’approche de la révision des lois bioéthiques nous, acteurs de la lutte contre l’homophobie et la transphobie, redoutons que les agressions envers les personnes LGBT se multiplient à travers la France et à Paris. Paris, capitale, où il réputé être plus aisé de vivre et « afficher » librement son homosexualité, ou sa transidentié. Paris ville hôte de la 10ème édition des Gay Games cet été.

Alors que la Ville de Paris a pour ambition d’être la capitale de toutes les Fiertés nous faisons le triste constat de la recrudescence de la violence LGBTphobe à Paris.

La plaque mémorielle rue Montorgueil au cœur de Paris, en hommage aux derniers homosexuels condamnés à mort en raison de leur homosexualité a été vandalisée à deux reprises en quatre mois, les passages piétons rainbow du Marais ont été tagués à quelques jours de la Marche des Fiertés de Paris, cet été une journaliste de Têtu et sa compagne ont été agressées ; pire encore, Vanesa Campos prostituée trans a été assassinée au Bois de Boulogne dans la plus grande indifférence générale, une autre travailleuse du sexe y a été violemment agressée quelques semaines plus tard sans plus de réaction, et un couple d’hommes également agressé dans le XXe arrondissement de Paris il y a quelques jours. Enfin, nous avons appris que les locaux de Garçon Magazine ont été vandalisés et taggués avec l’inscription « sale pd » ; et ce week-end un jeune gay agressé verbalement dans un noctilien.

 

Combien d’agressions, combien de morts faudra t-il pour que nos élu.e.s réagissent et se mobilisent ?

La République ne peut pas hiérarchiser les minorités et les discriminations.

 

Si Anne Hidalgo condamne souvent les actes LGBTphobes, nous lui demandons de mettre toutes les mesures en place pour la sécurité des personnes et des lieux LGBT à Paris, et d’avoir une politique de lutte contre les LGBTphobies concrète et ambitieuse à Paris.

Nous voulons que les pouvoirs publiques jusqu’au sommet de l’Etat condamnent fermement ces agissements et s’engagent dans la lutte contre les LGBTphobies.

 

Les violences LGBTphobes ne sont pas une opinion, mais un délit puni par un an d’emprisonnement et 45000 euros d’amende.

 

Catherine Michaud, Conseillère du 2e arrondissement de Paris, Présidente de GayLib

et Louis-Georges Tin Fondateur de la Journée Internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.

 

ParCatherine Michaud

Réaction à l’avis favorable du CCNE à l’AMP pour toutes

Le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) a rendu ce matin son avis suite aux Etats Généraux de Bioéthique qui se sont déroulés en début d’année.

Après avoir rendu un premier avis favorable en juin 2017 sur l’ouverture de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) à toutes les femmes, le CCNE a confirmé cet avis favorable. GayLib se félicite également que les discussions autour de l’AMP aient conduit à préconiser la levée de l’anonymat des donneurs (modalités à préciser et encadrer par décret). L’association est également satisfaite de voir y figurer l’autoconservation des ovocytes de précaution pour toutes les femmes qui le souhaitent.

 Cependant, GayLib regrette le « procès » fait à la GPA et le manque de débat argumenté et approfondi sur ce sujet.

Après ce second avis favorable, il n’y a donc plus aucune raison d’attendre pour enfin légiférer sur l’ouverture de l’AMP aux femmes célibataires et aux couples de femmes. GayLib appelle le Gouvernement à présenter un projet de loi volontaire ou à soutenir une proposition de loi émanant d’un parlementaire rapidement en faveur d’une PMA gratuite pour toutes les femmes.

 

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Conseillère du 2e arrondissement de Paris

ParCatherine Michaud

Réaction aux propos du Pape sur l’homosexualité

Lors de son retour d’Irlande, le Pape a clairement assimilé l’homosexualité à un trouble mental curable si traité dès le plus jeune âge.

Ces propos sont choquants, indignes et irresponsables. Nous les condamnons fermement.

L’homosexualité n’est pas une maladie mentale, le sous-entendre est mensonger et profondément homophobe.

L’Eglise catholique doit immédiatement cesser d’utiliser les homosexuels pour tenter de faire diversion pour faire oublier ses tourmentes avec ses prêtres pédophiles.

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Conseillère du 2e arrondissement de Paris
ParCatherine Michaud

Création du réseau LGBTI libéral européen « LGBTI Liberals of Europe »

4 organisations LGBTI libérales européennes de France, Suède, Italie et Allemagne se sont réunies pour créer « LGBTI Liberals of Europe », le 03/08/2018 à Stockholm, sous le patronage de Hans van Baalen, Président de l’ALDE et député européen.

Basée à Paris, notre nouvelle structure agira pour promouvoir les droits et libertés des personnes LGBTI au sein de la famille libérale démocrate en Europe.

Nous soutiendrons toutes les initiatives en Europe qui défendront les personnes LGBTI et leurs familles.

Nous appelons toutes les organisations, structurées ou non, ainsi que les personnes en Europe qui partagent nos valeurs libérales, européennes et humanistes à nous rejoindre.

Plus d’infos :
Au nom des membres fondateurs :
Gaylib (France), associé au Mouvement Radical/Social-Libéral,
Certi Diritti (Italie), affilié au parti radical Radicali Italiani,
HBT liberaler (Suède), lié au parti libéral Liberalerna,
LiSL (Allemagne), lié au parti libéral FDP,
Catherine Michaud                                                                            Rémi Guastalli
Présidente de GayLib                                                                        Président délégué de GayLib
Conseillère du 2e arrondissement                                                  Trésorier de LGBTI Liberals of Europe
de Paris
ParCatherine Michaud

CP PMA et bioéthique

Le porte parole du Gouvernement a confirmé aujourd’hui que la PMA serait étudiée dans le cadre du projet de loi de bioéthique en 2019 et recadre ainsi les députés LREM qui avaient annoncé déposer une proposition de loi.

GayLib rappelle que la promesse du candidat Macron était l’ouverture de la PMA à toutes les femmes sous couvert de l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE). Un avis favorable a été rendu en juin 2017 par le CCNE.

GayLib a toujours souhaité et demandé un projet de loi dédié uniquement à la PMA.

La PMA n’est pas, n’est plus un sujet de bioéthique ; autorisée pour les couples hétérosexuels souffrant d’infertilité, il s’agit dorénavant d’ouvrir son accès à toutes les femmes et d’intégrer la double filiation dès la naissance de l’enfant.

La PMA pour toutes sera une liberté fondamentale supplémentaire pour toutes les femmes du même acabit que l’autorisation de l’IVG en 1975. Elle mérite la même volonté, la même force, le même courage politique et nécessite un texte soutenu et défendu par le Gouvernement.

 

Catherine Michaud

Présidente de GayLib

Conseillère du 2e arrondissement de Paris

ParGaylib

[CP] GayLib rejoint le Mouvement Radical / Social-Libéral

La recomposition politique se poursuit, et GayLib y prend toute sa part.
 
Après l’Alliance Centriste, les Centristes, les Radicaux Valoisiens, c’est désormais au tour de GayLib de sortir de l’UDI.
La débâcle de la primaire puis de la présidentielle et le récent glissement fait vers la droite à travers le « slogan » de l’UDI faisant tendre à une nouvelle UMP de moindre taille, nous sont difficiles à accepter. Les conditions politiques ne sont plus réunies.
 
Nous restons fidèles aux valeurs progressistes que nous avons toujours défendues dans un esprit libéral et non communautaire.
 
GayLib continuera à défendre les droits et Libertés des personnes LGBTI au sein du plus vieux parti de France, précurseur de la République : le Mouvement Radical / Social-Libéral, co-présidé par Sylvia Pinel et Laurent Hénart.
Ensemble nous défendrons nos valeurs communes : les Libertés, l’humanisme, la laïcité, la République et l’Europe.
 
Nous marcherons ensemble, ainsi qu’avec les Jeunes Radicaux lors de la Marche des Fiertés de Paris le 30 Juin prochain, sous nos nouvelles couleurs.
 
 
Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Conseillère du 2e arrondissement de Paris

ParCatherine Michaud

[CP] 17 mai – Journée Internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie

Il y a presque 10 ans la France prononçait un discours historique devant l’ONU pour défendre la dépénalisation universelle de l’homosexualité.

Force est de constater qu’en 10 ans rien n’a évolué. L’actualité récente en Tchétchénie ou encore en Azerbaïdjan nous montre combien cette mesure est devenue une urgence.

GayLib enjoint le Président de la République à se saisir de ce sujet international et fondamental. La France ne peut pas, ne peut plus, attendre que d’autres pays portent l’initiative, mais doit au contraire reprendre le leadership.

La France doit également prendre l’engagement de ne pas expulser de son territoire les réfugiés LGBT persécutés, menacés de mort dans leurs pays d’origine.

Le pays des Droits de l’Homme et des Libertés doit redevenir moteur dans la défense des droits humains.

Catherine Michaud

Présidente de Gaylib
Conseillère du 2e arrondissement de Paris

 

 

 

ParGayLib

Le mariage pour tous a 5 ans !

Le mariage pour tous a aujourd’hui cinq ans. GayLib se réjouit de ce cinquième anniversaire, symbolique, et est fière d’avoir contribué activement à cette loi historique.

Les combats restent encore nombreux, comme l’ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Nous l’avons rappelé lors de notre audition lors des Etats Généraux de la bioéthique, l’extension de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes est avant tout un sujet de courage et de volonté politique que de bioéthique. Elle devra être réalisée avec des conditions identiques à celles des couples hétérosexuels. La filiation qui en découle ne pourra pas être une variable d’ajustement pour satisfaire les conservateurs.

Nous serons vigilants sur tous ces points et extrêmement mobilisés et déterminés pour la protection de nos enfants et nos familles.

 

Catherine Michaud
Présidente de GayLib
Conseillère du 2e arrondissement de Paris